Black Bird

Série d’aquarelles Black Bird
Cliquez sur les images pour les voir en grand

Je vais vous présenter la série d’aquarelles Black Bird que j’ai réalisée et également la série de peintures acryliques qui a suivi. Mais avant ça, une petite histoire…

Le jour de son anniversaire, un jeune Prince apprend par sa mère  qu’il est le moment de choisir une épouse. Pour l’occasion, une grande fête sera organisée où toutes les jeunes filles du royaume lui seront présentées. 

Le Prince décide de profiter du temps qu’il lui reste pour aller chasser et jouir de ses derniers instants de liberté. C’est alors qu’il fait une rencontre inattendue. Là-bas, au bord du lac, parmi les magnifiques cygnes blancs qu’il s’apprêtait à chasser, une apparition. Dans la tombée du jour, l’un des oiseaux vient de se transformer en une magnifique jeune femme.

Délicatement, il s’approche d’elle et à chaque pas, il découvre un peu plus sa beauté. Ils passent la nuit à danser ensemble, dans un entrelacement plein de grâce et de douceur. La lune se reflète dans les yeux claires de la jeune Odette et le Prince tombe amoureux. Au petit matin, juste avant que les rayons du soleil percent l’horizon, elle lui dévoile son secret : celle-ci a subi un mauvais sort la condamnant à se transformer en cygne chaque jour et elle ne retrouve son apparence humaine qu’à la tombée de la nuit. Seul un serment d’amour sincère et authentique pourra briser le sort.

Juste avant qu’elle ne redevienne cygne, le jeune homme lui promet de revenir.

Très vite, la grande fête annoncée par la Reine a lieu. La jeune Odette hante les pensées du Prince mais il n’ose pas dire à sa mère qu’il a déjà choisi l’élue de son coeur. Pendant les festivités, un vieil homme approche de la famille royale et insiste pour introduire sa fille auprès d’eux.

La jeune femme apparait alors derrière son père. Le Prince lève les yeux et soudain, il sent son coeur bondir. Elle ressemble à Odette. Mais comment est-ce possible ? Aussitôt, il l’invite à danser. Il n’y a aucun doute, il s’agit bien de la jeune femme rencontrée au bord du lac. Pourtant, celle-ci semble différente. Dans son regard, son sourire et ses manières, elle est plus assurée, plus séductrice…

 

J’ai pratiqué la danse classique pendant 10 ans et cela m’a apporté, entre autres, la passion pour le mouvement du corps humain. Grâce à cette expérience, j’ai découvert et dansé plusieurs grands ballets classiques comme Le Lac des Cygnes dont je viens de vous résumer une partie de l’histoire.

J’ai même dansé un des quatre Petits Cygnes du Lac ! Pour vous donner une idée, regardez la vidéo ci-dessous. Observez les têtes qui suivent un mouvement précis et imaginez la difficulté de coordination entre ça et les jambes, plus le fait de se tenir par les mains…

Les répétitions étaient épiques, et je me souviens du bleu qui avait fini par se former sur mon genou à force d’atterrir dessus à la fin de la chorégraphie.

L’inspiration : Odile, la maléfique

En 2014, quelques temps après avoir revisionné le film Black Swan, j’ai imaginé cette série d’aquarelles Black Bird. Je me suis inspirée du cygne noir nommé Odile, double maléfique et séducteur du cygne blanc Odette.

Pour moi, c’est probablement le personnage le plus intriguant de ce ballet. Elle est un outil pour son père, qui se sert d’elle afin de détourner le Prince d’Odette et ainsi éviter que le sort qu’il a jeté puisse être brisé.

Mais qui est réellement Odile, que veut-elle vraiment ?

Le film joue sur la dualité Odette / Odile et les qualités nécessaires pour pouvoir interpréter ces deux personnages. D’un côté : la douceur et l’innocence, de l’autre : la manipulation et la séduction.

Vous pouvez voir dans la vidéo ci-dessous, le personnage d’Odile interprété par la célèbre danseuse classique Svetlana Zakharova et vous faire une idée du type de performance que cela représente.

 


Cadeau : l’artbook New York City !

Inscris-toi à la newsletter et…

  • reçois l’artbook New York City en version digital
  • sois au courant de la sortie de chaque nouvelle série d’aquarelles, des expos et autres évènements et des promotions
  • reçois en avant-première les invitations aux concours pour gagner des peintures








     E-mail       


La série d’aquarelles Black Bird

J’ai commencé à griffonner pour mettre en forme mon idée et la façon dont je pouvais me représenter mon propre personnage Black Bird. Après plusieurs feuilles de croquis, je me suis rendue compte que j’avais envie de profiter de la fluidité des pigments aquarelle.

Ce fut ma toute première série sur le mouvement.

Ces 3 aquarelles Black Bird ont été réalisées sur du papier Arches, avec un seul et même pigment. J’ai joué avec l’eau qui donne ce flou au niveau des ailes du cygne, permettant d’imaginer le mouvement précédent et celui à venir par rapport à l’instant représenté.

Le visage de la danseuse correspond à un choix graphique. Il est rare que je détaille cette zone dans mes peintures mais pour ce personnage, je souhaitais quelque chose qui marque ce qu’Odile est. Quelque chose qui cache son regard, ses intentions et ce qu’elle est réellement.

La série Black Bird à l’acrylique

Série de peintures acryliques Black Bird
Cliquez sur les images pour les voir en grand

Occasionnellement, je peins aussi à l’acrylique. J’ai dernièrement eu envie de reprendre mon sujet. En complément des aquarelles Black Bird originales – vendues depuis – j’ai réalisé 3 peintures acryliques que vous pouvez découvrir ici.

Elles ont été peintes sur des toiles en coton. J’ai réalisé le fond et les ailes au couteau. Je voulais retrouver, un peu comme à l’aquarelle mais d’une façon différente, le mouvement des ailes. Le couteau permet ça, donnant une sorte d’aplat aléatoire que j’aime beaucoup. Le reste du sujet est réalisé au pinceau.

Découvrir en boutique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *